La vallée des rois

Publié le 15 Août 2016

La vallée des rois

Egypte, chapitre 6

Nous traversons le Nil dans un petit bateau blanc orné de frises multicolores.

Quelques minutes plus tard nous débarquons sur la rive gauche, celle où le soleil se couche, celle des sépultures des rois et des reines.

La vallée des rois

Après ¾ d’heure de bus et un petit coucou aux colosses de Mémnon, nous arrivons à la vallée des rois.

La vallée des rois
La vallée des rois
La vallée des rois

Malgré l’heure matinale, la chaleur est à la limite du supportable et nous nous enroulons la tête avec des fouloirs pour nous protéger du soleil.

Un petit train nous conduit dans un site immense au cœur d’une montagne aride : la vallée des rois.

De toutes parts des groupes vont et viennent, les explications des guides s’entremêlent dans toutes les langues.   

Emad nous donne quelques informations sur le culte des morts.

Les Egyptiens croient à la résurrection de l’âme. Les morts de l’Egypte ancienne sont embaumés, momifiés puis ensevelis dans des sépultures qui varient suivant les époques et le rang social.

Dans la vallée des rois, les rochers dissimulent des hypogées d’une soixantaine de pharaons du Nouvel Empire (environ 1530-1069 avant J.-C.).

Les tombes sont entièrement dissimulées dans la montagne, ne laissant visibles que de petites portes pour y accéder.

Nous empruntons de longues galeries inclinées puis nous traversons plusieurs pièces multicolores. Des vivres et des meubles y sont entreposés pour la vie éternelle. La dernière salle est celle du sarcophage où reposaient les dépouilles des pharaons.

Les murs des galeries et des pièces sont ornés de hiéroglyphes, de dessins et de bas-reliefs dont la plupart ont conservé leurs couleurs. Chaque fresque raconte la vie quotidienne et le monde de l’au-delà. Les scènes doivent aider les défunts à passer dans l’au-delà.

C’est émouvant et tellement grandiose.

La vallée des roisLa vallée des roisLa vallée des rois
La vallée des roisLa vallée des rois

Il y a une foule impressionnante qui patiente sous un soleil de plomb pour visiter le tombeau de Thoumosis III. Il est situé au bout d’une faille étroite. Il faut grimper dans la montagne par une échelle métallique puis redescendre à pic par un boyau cimenté jusqu’aux entrailles de la terre.

On se croirait en enfer tellement il fait chaud, il n’y a pas d’aération et les touristes se succèdent dans un ballet incessant qui soulève la poussière et rend l’air irrespirable. 

Un dernier escalier nous mène au plus profond, dans la salle ovale du sarcophage.

En file indienne, nous remontons vite à l’air libre pour échanger nos impressions à l’ombre de la montagne.  

Les Egyptiens considèrent que l’homme est composé de plusieurs dimensions :
- le djet : le corps à momifier
- le shouyt : l'ombre  
- Le ren : le nom
- le ba : le principe spirituel enfermé dans l’homme prenant son envol à la mort du défunt. Il reste attaché au corps qui doit donc rester intact par la momification.
- le ka : l'énergie vitale statique qui naît en même temps que l'humain et qui survit après la mort. C’est un double divin   
- l'akh : l’esprit lumineux qui vit aupr
ès du Dieu Ré  après la mort.

C’est complexe mais passionnant.

La vallée des rois
La vallée des roisLa vallée des rois

Sur le chemin du retour, un ouvrier égyptien perché sur son tracteur semble indifférent aux touristes et à la chaleur, il trimbale sa bombonne avec beaucoup de bruit et de sérieux.

Vite, se désaltérer dans le bus climatisé !

Scènes de vie quotidienne
Scènes de vie quotidienne
Scènes de vie quotidienne
Scènes de vie quotidienne
Scènes de vie quotidienne

Scènes de vie quotidienne

Rédigé par

Publié dans #Tranches de vie

Repost 1
Commenter cet article