Le diadème de bulles

Publié le 29 Avril 2016

Le diadème de bulles

Une princesse est subjuguée par les bulles de pluie sur l’eau. Elle exige de son père un diadème de bulles.

Le pauvre roi a beau expliquer que les bulles éclatent à peine posées sur la rivière et qu’on ne peut pas les saisir, la princesse n’en démord pas, elle « veut » sinon elle se tuera.

Le monarque fait donc venir les meilleurs ouvriers du royaume et exige à son tour qu’ils fassent un miracle pour cueillir les bulles de pluie et en faire un diadème. En cas d’échec, il les ferra décapiter.

Seul, un vieil artisan accepte la commande et entraine la princesse au bord de l’eau en lui disant qu’elle est la seule à pouvoir choisir les plus belles bulles dignes d’orner le diadème princier.

La princesse flattée tente d’attraper celles aux plus beaux reflets mais les bulles crèvent dès qu’elle approche la main. Elle se démène jusqu’au soir sans en prendre une seule et puis finit par se lasser et renonce à son projet.

Elle déclare à son père que les bulles d’eau sont trop vides et sournoises et qu’en fait elle veut un diadème d’or.

Le diadème de bulles

Ce récit conte les caprices et les faiblesses. 

Cette princesse vaniteuse et capricieuse est éblouie par les bulles extraordinaires.  Ces merveilles qui brillent, qu'elle ne regarde même pas mais qu’elle veut acquérir à tout prix pour un instant de plaisir éphémère. Imbue de sa position sociale, elle doit obtenir.

Elle fait du chantage à son père qui complétement aveuglé et faible finit par croire que l’impossible le serra juste parce qu’il aura fait preuve d’autorité.

Pauvre père qui a peur de ne plus être aimé, il abuse de son pouvoir et menace à son tour pour offrir à sa fille ces bulles inattrapables.

Le vieil artisan sage persuade la princesse qu’elle seule saura reconnaitre les plus belles de ces bulles. Il lui suggére donc de les prendre elle même.

Sa journée d’efforts aurait pu la faire réfléchir sur sa vanité et sa futilité à vouloir ce qui s’évanouit à peine elle l’a voulu.  

La leçon a été vaine, elle veut maintenant de l’or.

 

Les vrais richesses ne peuvent pas s’attraper. Comme les bulles scintillantes, elles se partagent dans un regard commun et libèrent des milliers de gouttelettes d'or. 

La rivière riche des reflets du ciel s’écoule alors dans l’océan pour que vogue la caravelle vers le nouveau monde.

 

Le diadème de bulles

Rédigé par

Publié dans #Culture

Repost 0
Commenter cet article

mistigriffe 29/04/2016 12:30

très joli !

29/04/2016 12:43

Merci mistigriffe