De l'intime au blogging

Publié le 11 Avril 2016

De l'intime au blogging

J’écris depuis mon adolescence et à l’époque les écrits ne se partageaient pas, ils se camouflaient dans mon journal intime.

C’était en 1978 et j’avais 14 ans. Ma petite chambre mansardée tendue de papier à grosses fleurs était mon refuge. J’avais affiché aux murs toute ma collection de posters de David Hamiltonn et mes chanteurs préférés : Dave, Michel Sardou, Michel Polnareff et les Bee Gees. Il y avait aussi ce soldat qui mourrait avec cette imploration WHY ?

Tantôt romantique, tantôt révoltée, je vivais la tête remplie

d’avenir et de projets.

De l'intime au blogging

Sur ma commode, mon électrophone diffusait à tue-tête, PARTIR de Julien Clerc ou Rasputine de Bonney M.    

C’était le temps des flippers au café du village, des parties de Ping-pong avec mon frangin, des booms, des tours en mobylette et des rassemblements de copains les soirs d’été.

Chaque jour je griffonnais dans mon cahier d’écolier. Je relatais mon quotidien, les amis, la famille, ma révolte, mes chagrins, mes amours d’adolescente et quelques opinions balbutiantes…L’écriture était encore enfantine, l’orthographe incertaine mais je retrouve les valeurs qui étaient déjà miennes.  

De l'intime au blogging

Je tenais également un recueil de citations et d’images collées, l’ancêtre de ma page FB….en somme !

J’écrivais déjà des poèmes et je relis aujourd’hui avec indulgence et nostalgie, ces vers naïfs que je suis heureuse d’avoir conservé.

Jusqu’à l’âge adulte, je n’ai jamais cessé de noircir le papier puis le PC a remplacé le stylo et les cahiers. L’écriture est restée intime  pour sauvegarder de beaux moments, soulager un tourment, déverser une colère ou ne pas oublier une idée…

 

De l'intime au blogging

Lorsque mon mari est décédé alors que j’étais paumée sans avenir et sans passé, j’ai relu tous mes écrits et la correspondance de nos vingt ans. Toute ma vie était bien là précieusement conservée.

Que ces récits étaient précieux, notre premier baiser, notre amour, notre mariage et nos enfants...tout était intact et si vivant.

Et je me suis mise à écrire mon deuil qui lui aussi devait rester gravé pour qu’il ne puisse plus jamais ne pas avoir existé. J’écris, depuis quatre ans, les méandres de ma souffrance et aussi mon espérance.   

De l’intime au blogging, j’ai décidé un jour de partager.

 Ecrire pour aider, offrir mon chemin pour soulager et lire à mon tour tant de beaux sujets qui ouvrent grand les fenêtres de la VIE.

 

 

Rédigé par

Publié dans #Tranches de vie, #Quand j'étais petite

Repost 0
Commenter cet article

Milune 19/05/2016 19:08

Très bel article, moi aussi le blogging a presque remplacé mes journaux intimes que j'écris depuis que je suis au collège je dois en avoir une bonne vingtaine et j'adore les relire de temps en temps. Même pendant un temps ça avait complètement remplacé mes journaux avec les années j'ai appris qu'on ne pouvait pas tout écrire tout dire sur la toile, après tout on ne sait pas qui nous li. Quand je ressens de la colère contre quelqu'un j'ai besoin d'écrire pour me libérer je ne le ferais pas sur la toile, car la personne ou un proche de la personne peut tomber sur l'article et ça peut foutre la merde, ce qui n'est absolument pas le but de ma vie.
Du coup j'ai repris les deux même si j'écris plus sur mon blog !
Mais mon journal n'est jamais bien loin pour parler de ce qui me tracasse ...

19/05/2016 21:06

Bonjour Milurne,
Tu as raison nous dévoilons que ce que nous voulons bien partager sur les blogs, le reste sera toujours enfouie dans notre journal intime ou nos pensées les plus secrètes.
Belle soirée

vanessa 15/04/2016 20:51

Je vais lire tes articles avec attention...ayant moi-même commencé a tenir un blog intime pour me soulager.
C'est vrai qu'écrire est une thérapie :)

15/04/2016 21:04

Merci Vanessa. Bonnes lectures alors. Bonne soirée

Darkrevette 15/04/2016 18:23

Très bel article. On sent que tu n'écrit pas depuis hier, c'est facile à lire et très bien construit. C'est agréable de tomber sur ce genre de chose dans le monde du blogging ;-)
Bonne continuation !

15/04/2016 21:03

Merci Darkrevette. Je suis une blogueuse de fraiche date mais je dois bien avouer que j'y prends beaucoup de plaisir sans aucune pression des stats ou des articles à publier à tout prix...
Bonne soirée

Sandra 13/04/2016 11:23

Bonjour.
Ton message m'a boulversé. Je te comprends tellement.
J'ai toujours écrit pour exprimer ce que je ressens et mes détresses mais il est vrai que je ne le montre pas mais je pense que c'est une bonne thérapie. Grâce à l'écriture et au dessin, j'ai pu surmonter le décès de mon petit frère et accepter ma sep. A bientôt car je m'abonne.

13/04/2016 18:22

Merci Sandra.
L'écriture est une excellente thérapie. On prend le temps de poser les mots, d'utiliser ceux qui nous semble le mieux adapter. De développer une idée, de crier sa colère (pour la contenir en public), d'exprimer ses joies, ses peines....
Merci de me lire
Bises

Ptisa 13/04/2016 08:58

l'écriture c'est la vie ! je découvre ton blog <3

13/04/2016 18:19

Merci Ptisa. Tu peux découvrir mes trois blogs lol. Celui ci rempli de petites tranches de vie. celui de mon deuil (chemin de deuil) et je t'aime Alzheimer en lien avec ma profession.
http://www.hellocoton.fr/mapage/tantdebelleshistoiresdetente
http://www.hellocoton.fr/mapage/jetaimealzheimer
http://www.hellocoton.fr/mapage/chemindedeuil

Et tu as raison, l'écriture c'est la vie, je retiens ta formule. Merci de m'avoir lu.