Au nord c'étaint les Corons...........

Publié le 13 Février 2015

 Au nord c'étaint les Corons...........

Les 10 ans de la mort de Pierre Bachelet m'ont fait penser à ce séjour dans le Nord/Pas de Calais pendant les vacances de printemps 2006 

 Au nord c'étaint les Corons...........

Nous logeons dans un village de vacances, à Blériot plage, sur la commune de Calais.

Les petites maisonnettes sont protégées du vent par une grande dune et sur la plage, nous observons le balai incessant des Ferry qui rejoignent Calais ou partent pour Douvres.

 

Des images de tulipes dans les parterres de l’hôtel de ville, d'un mois d'avril frais et brumeux.

 

Le son des cornes de brumes annonçant les bateaux amarrant au port.

 

Les balades emmitouflés pour nous rendre au phare tout en luttant contre le vent.

 

Les champs de colza odorants avec la mer magnifique en arrière plan et toujours et encore ces silhouettes de ferry.

 

Calais, sa dentelle, ses bourgeois mais aussi tous ces clandestins croisés fortuitement en ville ou sur le port.

 

 Au nord c'étaint les Corons...........
 Au nord c'étaint les Corons...........

De belles excursions à Dunkerque, Boulogne sur mer, Lille, Bruges la splendide (en Belgique)

 

Des balades sur les Caps - Blanc Nez et Gris - Nez.........

Cap-Blanc Nez et Bruges
Cap-Blanc Nez et Bruges

Cap-Blanc Nez et Bruges

Mais le nord c'est aussi le pays minier, on se rejoue Germinal en sillonnant les villages.

 

 Les Corons de briques rouges entourés de jardinets potagers sont toujours là.

 

Les terrils noirs cohabitent désormais avec ceux qui se sont recouverts de végétation ou même de vignes.

Ils sont devenus pistes de ski ou lieux de randonnées.

 Au nord c'étaint les Corons...........

Le tourisme minier est donc incontournable et nous décidons en famille de découvrir la mine de Lewarde.

 

C'est un grand centre historique avec musée, expositions, collections, diaporamas.... et le clou : une descente guidée dans les entrailles de la terre.

 

Équipés de casques jaunes, nous embarquons dans le petit train jaune lui aussI. 

Départ ludique pour une aventure unique.

 

Visite des lieux extérieurs, des machineries puis de la salle des pendus ou les mineurs accrochaient leur habits et de la salle des lampes indispensables pour plonger dans le noir.....

Centre historique minier de Lewarde
Centre historique minier de Lewarde
Centre historique minier de Lewarde
Centre historique minier de Lewarde

Centre historique minier de Lewarde

Salle des pendus : Cette salle sert à la fois de vestibule et de douche. On l’appelle " la salle des pendus " car les vêtements des mineurs étaient pendus avec des cordes cadenassées. 
    Les vêtements étaient pendus pour pouvoir  laver la salle des douches plusieurs fois par jour par respect pour l’hygiène
    L’air chaud en hauteur les faisait sécher" 

Puis notre guide, un ancien mineur, nous entasse dans un minuscule ascenseur pour une descente vertigineuse de 300 m jusqu'aux galeries.

 

Nous découvrons alors, un historique de l'extraction du charbon.

Des scènes reconstituées grandeur nature avec des mannequins de cire et du vieux matériel.

 

C'est à la fois passionnant et effrayant lorsqu'on pense aux conditions de travail des mineurs, aux coups de grisou, à l'espérance de vie réduite .....

 

Le fond de la mine
Le fond de la mine
Le fond de la mine
Le fond de la mine

Le fond de la mine

Grisou : Gaz inflammable, constitué généralement de méthane presque pur, qui se dégage principalement dans les mines de charbon.

Peut être vous attendu parlé de Courrières, une catstrophe minière qui a fait plus de 1000 morts en 1906

Peut être vous attendu parlé de Courrières, une catstrophe minière qui a fait plus de 1000 morts en 1906

Quelques temps plus tard, revenus à l'air libre, le guide annonce que comme nous l'avions tous compris, nous n'étions pas descendus à 300 m sous terre mais seulement à une vingtaine de mètres où une fosse a été reconstituée pour les touristes.

 

hum............................

Et c'est là où je me planque derrière les gens en opinant du chef.

 

 J'y avais bien cru moi à cette descente au fond de la mine.

 

N'oubliez pas le guide

 Au nord c'étaint les Corons...........
Depuis juin 2012

Depuis juin 2012

Rédigé par Véronique

Publié dans #Tranches de vie

Repost 0
Commenter cet article

Marina 14/02/2015 10:51

Continue Véro, continue, ne lâche pas ta plume.

Véronique 14/02/2015 12:52

Merci Marina, les petits mots de mes amis m'encouragent. Heureuse si ça vous plait

Yohann 14/02/2015 10:48

J'ai dû faire tout ça aussi, comme visites !
Ma soeur habitant là-bas.

C'est un pays attachant qui oscille entre survie, histoire et chaleur des gens.
Tu es seul au café ou resto un soir; très vite, les conversations s'établissent, sympa.

Manque que des pistes cyclables pour monter au sommet des terrils ! :-)

J'ai adoré le dessin qui doit être toi !!!

Yohann

Véronique 14/02/2015 14:05

Oui, le dessin de fin c'est "moi". J'aime bien ce concept du blog qui rend les écrits vivants et sont plus légers à lire qu'un texte brut.
Manque les smileys auxquels nous sommes habitués dans FB

marie-claire 13/02/2015 22:49

eh oui , elle est belle , et son patrimoine magnifique , ma région !!

Véronique 14/02/2015 08:59

Des personnes de ta famille qui étaient mineurs Marie- Claire?

souricette 13/02/2015 22:35

La région du cœur, les mines, les terrils, Pierre Bachelet qui a bercé mes enfants, avec des mélodies de tendresse.. Joli écrit en tout cas, merci pour ce voyage.

souricette 13/02/2015 22:52

Je vais te suivre avec plaisir, c'est un très bon début, bravo

Véronique 13/02/2015 22:38

Merci Souricette d'être dans mes premiers lecteurs, ça m'encourage à poursuivre.